Biovet est fière d’annoncer que la Trousse ELISA de détection d’anticorps contre le virus influenza de type A multi-espèces est maintenant disponible!

Trousse ELISA de détection d’anticorps contre le virus influenza de type A peut être utiliser chez le porc et chez plusieurs espèces aviaires. Il est sensible et spécifique comparé à une autre trousse commerciale populaire. Les anticorps sont détecté dans un délai de 7 à 14 jours suivant l’infection et le résultats des tests sont disponible en 1,75 heures.

Pour plus d’informations, voir notre feuillet d’information (anglais seulement) ou contactez-nous.


Biovet offre maintenant un nouveau test qPCR duplex pour la détection simultanée des Circovirus porcins type 2 (PCV2) et type 3 (PCV3).

En 2016, un nouveau Circovirus (PCV3) a été mis en évidence aux USA dans des cas de Porcine Dermatitis and Nephropathy Syndrome (PDNS) et d’avortements chez des truies ainsi que d’inflammation histiolymphocytaire multisystémique chez des porcelets. Dans ces différents cas, aucun autre virus connu (notamment virus du SRRP et PCV2) n’a pu être mis en évidence.

Depuis, le PCV3 a été identifié dans de nombreux pays, notamment au Canada, en Chine et dans plusieurs pays européens. À ce jour, le rôle précis du PCV3 reste toutefois à démontrer.

Chez Biovet, nous offrons, depuis mai 2017, un PCR en temps réel (qPCR) permettant de détecter le PCV3. Ce test sera maintenant offert en duplex avec le PCV2.

Le nouveau duplex qPCR PCV2-PCV3 est désormais disponible et le test comprend également la quantification et le typage du PCV2 (2a, 2b, 2d).

Il sera réalisé une à deux fois par semaine.


Biovet est fier d’annoncer la mise à votre disposition de nouveaux tests PCR en temps réel (qPCR) permettant de détecter, différencier et quantifier les Rotavirus A, B et C.

Les Rotavirus sont des agents importants de diarrhée chez une multitude d’espèces, incluant le porc. Au moins 4 groupes de Rotavirus (A, B, C, H) ont été identifiés chez cette espèce. Leur importance varie selon l’âge des porcelets (figure 1).

Les Rotavirus A se retrouvent chez plusieurs espèces (incluant l’humain). Ils ont longtemps été considérés comme les plus importants chez le porc. Toutefois, il apparaît que les Rotavirus non-A, en particulier C, constituent une cause importante de diarrhée chez les porcelets, en particulier au cours de la première semaine de vie. À l’inverse, les Rotavirus A demeurent les plus fréquents après le sevrage. Les Rotavirus B sont beaucoup moins fréquents que les deux autres. Par ailleurs, les infections mixtes sont fréquentes, en particulier en post-sevrage.
Nous avons récemment développé des tests qPCR permettant de détecter, différencier et quantifier les Rotavirus porcins A, B et C.

Les échantillons à soumettre sont du contenu intestinal ou des matières fécales.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.


Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la mise à votre disposition d’un test PCR en temps réel permettant de différencier les souches sauvages du virus du SRRP des souches apparentées aux souches vaccinales MLV et ATP (BI).

Depuis lors, nous avons bonifié le test et celui-ci est désormais également en mesure d’identifier les souches apparentées à la souche vaccinale Fostera (Zoetis).

Le test se fait après avoir examiné au préalable les échantillons au moyen de la PCR de dépistage habituelle.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.


La surveillance du SRRP repose notamment sur la recherche du virus par PCR dans des échantillons tels que des sérums ou des fluides oraux. Dans les troupeaux où la vaccination est pratiquée, il est important de différencier les souches sauvages des souches vaccinales.

Jusqu’à présent il était nécessaire de recourir au séquençage ce qui allongeait les délais de réponse et augmentait les coûts de manière significative. De plus, le séquençage exige des charges virales relativement élevées qu’on ne rencontre pas toujours dans les échantillons soumis, en particulier dans les fluides oraux.

Chez Biovet, nous avons récemment mis au point un test PCR en temps réel (qPCR) qui permet de différencier les souches vaccinales MLV- et ATP-like des souches sauvages.

Cette nouvelle PCR combinée avec notre PCR de dépistage vous permettra de déterminer plus rapidement et à moindre coût si vous avez affaire à des souches ATP- ou MLV-like ou des souches sauvages.

Le test ATP-MLV qPCR sera offert du lundi au vendredi.

Pour plus d’informations lisez le document technique ou contactez-nous.


Depuis peu, Biovet offre de nouveau test qPCR et afin d’encourager le diagnostic des infections respiratoires, nous mettrons à votre disposition un multi-test qPCR pour les 3 agents suivants :

  • le virus de l’Influenza porcin type A (SIV type A)
  • le virus du SRRP
  • le Mycoplasma hyopneumoniae

Les échantillons acceptés seront les écouvillons nasaux, les poumons et les fluides oraux.

Les tests seront réalisés 3 à 5 fois par semaine.

Les formulaires de requête d’analyses seront modifiés en conséquence.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires au besoin.


De nouveaux outils pour le diagnostic précoce des infections à Mycoplasma hyopneumoniae sont maintenant offerts chez Biovet.

Le diagnostic précoce des infections par M. hyopneumoniae (M. hyop) constitue un défi. En effet, les méthodes usuelles telles que la sérologie sur sérum ou la PCR à partir d’écouvillonnages nasaux, de fluides oraux voire de grattages oro-pharyngés ne donnent des résultats positifs que tardivement après le moment de l’infection.

Par contre, au cours des dernières années, il a été démontré par plusieurs équipes que la détection de M. hyop pouvait réalisée de façon très précoce par l’utilisation conjointe d’écouvillonnages ou d’aspirations trachéo-bronchiques et de tests PCR en temps réel (qPCR) très sensible.

La technique des écouvillonnages trachéo-bronchiques est plus simple que celle des aspirations trachéo-bronchiques et les résultats semblent similaires voire même meilleurs (tableau). Elle peut être réalisée sur des porcelets à partir d’environ 3 semaines d’âge et jusque chez des animaux adultes.

Pour plus d’information ou pour connaître la procédure, consultez notre feuillet d’information.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.


Il y a 4 espèces de mycoplasmes importantes chez le porc et Biovet met à votre disposition plusieurs tests diagnostiques.

Entre autres des tests PCR en temps réel (qPCR) pour Mycoplasma hyorhinis (déjà disponible précédemment), Mycoplasma hyosynoviae et Haemophilus parasuis.

Ces tests sont réalisés au moins deux fois par semaine.

Tests disponibles

  • qPCR M. hyorhinis
  • qPCR M. hyosynoviae (NOUVEAU)
  • Combo qPCR M. hyorhinis et M. hyosynoviae
  • qPCR M. hyopneumoniae
  • Combo qPCR M. hyosynoviae et M. hyopneumoniae
  • qPCR H. parasuis (NOUVEAU)
  • PCR M. suis (Référé à l’externe)
  • ELISA M. hyopneumoniae ELISA
    • Dako/Oxoïd
    • Idexx
    • Titrage d’anticorps en Idexx

Pour plus d’informations, consultez notre feuillet d’information ou contactez-nous