Bovin - Bovine

Profil Avortement PCR

Biovet offre désormais un nouveau profil en PCR quantitative pour le diagnostic des avortements chez les bovins. Chez

Biovet offre désormais un nouveau profil en PCR quantitative pour le diagnostic des avortements chez les bovins.

Chez les bovins, les avortements se produisent normalement à un taux relativement faible de l’ordre de 3 à 5%. Chez cette espèce, les causes d’avortement sont nombreuses et variées, de nature infectieuse et non infectieuse. Les causes infectieuses sont toutefois les plus nombreuses et les plus fréquentes. Parmi celles-ci, il faut citer en particulier :

  • des virus (BVD, IBR)
  • des bacteries (Trueperella pyogenes, Salmonella spp, Streptococcus spp, Campylobacter spp., Chlamydophila spp., Coxiella burnetii, Leptospira spp., Listeria monocytogenes, Ureaplasma diversum)
  • des protozoaires (Neospora caninum, Tritrichomonas fœtus)
  • des fungi (Aspergillus spp)

Vu la multiplicité des causes possibles d’avortement, les examens de laboratoire sont indispensables pour tenter d’en préciser la nature. Eu égard aux agents infectieux, la détection de plusieurs d’entre-eux au moyen des méthodes traditionnelles est longue et difficile. Au cours des dernières années, des méthodes moléculaires plus rapides et plus sensibles ont été développées en vue de remplacer les méthodes conventionnelles. Parmi celles-ci, il faut citer en particulier la PCR quantitative (qPCR). Ainsi des tests qPCR sont désormais disponibles pour de nombreux agents infectieux responsables d’avortements chez les bovins.

Biovet est fier d’annoncer la disponibilité d’un ensemble de tests qPCR permettant la détection de plusieurs agents infectieux responsables d’avortements chez les bovins.

Le profil complet comprend la detection :

  • des virus du BVD et de l’IBR
  • des bactéries Campylobacter spp., Chlamydophila spp., Coxiella burnetii, Leptospira spp. and Ureaplasma diversum
  • des protozoaires Neospora caninum and Tritrichomonas fœtus

Par ailleurs, nous offrons également un profil simplifié, comprenant la détection :

  • des virus du BVD et de l’IBR,
  • de Leptospira spp
  • de Neospora caninum

Les échantillons à soumettre sont des tissus foetaux (poumon, rein, cœur, contenu stomacal) et le placenta (placentome). Pour les fins de l’analyse, les tissus seront poolés au laboratoire.

Le temps nécessaire à l’ensemble des analyses est de 4 à 5 jours.

Par ailleurs, nous recommandons de compléter cet examen par un examen bactériologique de manière à détecter des bactéries telles que Trueperella pyogenes, Salmonella spp, Streptococcus spp ou Listeria monocytogenes.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires

Pin It