Coronavirus

Position de Biovet concernant la recherche de SARS-CoV-2 chez le chien et le chat

Au cours des dernières semaines, les média ont rapporté la détection du SARS-CoV-2 chez de très rares chiens

Au cours des dernières semaines, les média ont rapporté la détection du SARS-CoV-2 chez de très rares chiens (Hong Kong), chats (Belgique, New York), tigres et lion (New York). Seuls les chats, les tigres et les lions ont présenté des signes cliniques et, dans la plupart des cas, ceux-ci étaient bénins.

Des études expérimentales ont confirmé que les chats étaient susceptibles au SARS-CoV-2 et qu’ils pouvaient le transmettre à d’autres chats par simple contact. La même observation a été faite chez le furet. Les chiens pour leur part apparaissent très peu susceptibles.

L’ensemble des informations disponibles à ce jour suggèrent que les animaux ont été infectés par contact avec des personnes infectées et constatent qu’il n’y a aucune évidence du rôle des animaux dans la diffusion du virus chez les humains.

Dans le contexte actuel, les autorités vétérinaires nord-américaines (MAPAQ, ACMV, ACIA, AVMA) recommandent pour le moment de ne pas tester les animaux pour l’infection au SARS-CoV-2.

En effet, l’infection chez les animaux domestiques (chats essentiellement) est généralement bégnine.

De plus, l’offre du test pourrait encourager des propriétaires d’animaux non infectés à sortir de leur confinement et ainsi se mettre à risque ou à mettre les autres à risque.

Également, cela pourrait provoquer des visites superflues chez les vétérinaires alors que ceux-ci ont présentement comme consigne de se limiter aux cas graves.

Enfin, une panique injustifiée pourrait survenir chez certains propriétaires qui pourraient craindre que leur animal puisse leur transmettre l’infection.

Bien que disposant d’un test de dépistage du SARS-CoV-2, Biovet, contrairement à d’autres laboratoires, suivra les recommandations des autorités vétérinaires et n’offrira pas actuellement ce test.

Nous avons à cœur d’offrir le meilleur service de laboratoire possible tout en étant respectueux de la santé publique.

Nous continuons à suivre de très près l’actualité scientifique et les recommandations des autorités vétérinaires.

Soyez assuré que nous adopterons au besoin notre position en fonction des développements.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.

Pin It