Bovin - Bovine

Nouvelle approche du diagnostic des infections respiratoires chez les bovins

L’hiver approche tranquillement et avec lui les troubles respiratoires. Cette année, nous voudrions vous offrir de nouvelles possibilités

L’hiver approche tranquillement et avec lui les troubles respiratoires. Cette année, nous voudrions vous offrir de nouvelles possibilités diagnostiques. En effet, il est apparu que vous êtes majoritairement intéressés par le diagnostic par PCR des infections virales et par la PCR ou la culture pour les infections bactériennes. Pour concilier ces approches, nous avons créé un nouveau profil, dit « profil viral respiratoire PLUS » incluant la détection de Mycoplasma bovis en plus de celle des virus. Donc, voici les 4 profils qui vous sont désormais offerts :

incluant la détection de Code
1. Profil respiratoire viral BoHV1, BCoCV, BRSV, PI3, BVDV et Influenza D DBOV-20038
2. Profil respiratoire bactérien Mannheimia haemolytica, Pasteurella multocida, Histophilus somni, Trueperella pyogenes et M. bovis DBOV-20039
3. Profil respiratoire complet Profils respiratoires viral et bactérien DBOV-20040
4. Profil respiratoire viral PLUS BoHV1, BCoCV, BRSV, PI3, BVDV, Influenza D + Mycoplasma bovis DBOV-20044

De plus, afin de réduire les coûts tout en conservant une bonne sensibilité analytique tout en améliorant la sensibilité diagnostique, nous vous proposons de recourir à l’utilisation d’échantillons poolés pour les « profil respiratoire viral » et « profil respiratoire viral PLUS » (pas pour le « profil respiratoire bactéries »).

En effet, lorsqu’il s’agit de déterminer si un agent contagieux donné (virus, mycoplasmes) est présent, ou pas, dans un groupe d’animaux, il n’est pas nécessaire de déterminer précisément le statut de chacun des animaux concernés.

De plus, si les échantillons individuels sont représentatifs de la condition et des animaux affectés, la plupart de ceux-ci devraient être modérément à fortement positifs.
Or, la sensibilité des PCR en temps réel (qPCR) est telle que si un pool est constitué d’un échantillon modérément positif et de 3 ou 4 échantillons négatifs, le résultat du test réalisé sur le pool sera relativement peu affecté.

Exemple : un pool constitué d’un échantillon avec un Ct de 28 (charge modéré) et de 3 ou 4 échantillons négatifs (Ct >38) donnera un Ct d’environ 30-31.

Par ailleurs, vous pouvez demander un examen bactériologique (code : DBOV-40029) complété par un ou plusieurs antibiogramme(s) (code : DBOV-40028) pour Mannheimia haemolytica, Pasteurella multocida et Histophilus somni.

PRISE D’ÉCHANTILLONS

Matériel requis

  1. Papier essuie-tout ou chiffonnette
  2. Écouvillons 30″ double gaine (disponibles chez Biovet: order@biovet-inc.com)
  3. Tubes avec milieu de transport Amies liquide (1 mL en tube de 10 mL) convenant pour les examens bactériologiques et PCR (disponibles chez Biovet: order@biovet-inc.com)
  4. Paire de ciseaux
  5. Marqueur indélébile
  6. Formulaire de demande d’analyses
  7. Glacière avec ice packs

Procédure

  1. Sélectionner 3 à 5 animaux représentatifs de la condition et en début de signes cliniques (moins de 2-3 jours).
  2. Réaliser des écouvillonnages naso-pharyngés profonds sur les animaux sélectionnés (1 écouvillon/animal)
    • Nettoyer l’orifice des cavités nasales au moyen de papier essuie-tout ou une chiffonnette pour limiter la contamination des écouvillons
    • Procéder à l’écouvillonnage des cavités naso-pharyngées tel que décrit dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=WB3luk1nQjY
  3. Sectionner la tige de l’écouvillon à la longueur ad hoc permettant de la placer dans un tube de milieu de transport.
  4. Identifier au besoin le tube avec le # de l’animal
  5. Conserver les échantillons réfrigérés (4-8°C)
  6. Compléter une requête en spécifiant les examens demandés
  7. Faire parvenir le tout au laboratoire dans les 24 à maximum 48 heures

Pour plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Pin It