Porcin - Swine

Maladies « suis-cides » et rouget (PCR)

Un profil PCR en temps réel (RT-PCR) pour la détection d’Actinobacillus suis, Glaesserella (anc. Haemophilus) parasuis, Streptococcus suis

Un profil PCR en temps réel (RT-PCR) pour la détection d’Actinobacillus suis, Glaesserella (anc. Haemophilus) parasuis, Streptococcus suis et Erysipelothrix rhusiopathiae est maintenant disponible chez Biovet.

Comme leurs noms l’indiquent, les maladies « suis-cides » sont des maladies porcines (« suis ») potentiellement mortelles (« cides ») causées par Actinobacillus suis, Glaesserella (anc. Haemophilus) parasuis ou Streptococcus suis.

Erysipelothrix rhusiopathiae peut être rattaché à ce groupe de bactéries car il peut également être mortel, surtout chez les jeunes.

Le diagnostic des infections causées par ces microbes se fait habituellement par leur isolement en laboratoire et l’identification des isolats par la méthode MALDI-TOF.

Au cours des dernières années, des PCR ont été développées pour chacun de ces germes et elles permettent de les détecter directement à partir de différents échantillons.

Pour certaines infections, les PCR se sont révélées beaucoup plus sensibles et plus rapides que la culture. C’est en particulier vrai pour les méningites à Glaesserella (anc. Haemophilus) parasuis.

Chez Biovet, nous avons mis au point un profil PCR en temps réel (RT-PCR) permettant de détecter ces quatre microbes.

ÉCHANTILLONS À SOUMETTRE (varient en fonction des conditions) :

  • Septicémie (S. suis, A. suis, E. rhusiopathiae) : des organes filtres tels que le foie, le rein, la rate.
  • E. rhusiopathiae (rouget) : il peut également s’agir de biopsies cutanées.
  • Pneumonie (A. suis) : la rate.
  • Méningite (S. suis, G. suis) : des écouvillons méningés
  • Polysérosite (S. suis, G. suis) : des écouvillons de séreuses et des liquides de cavités séreuses.

ÉMISSION DES RÉSULTATS

Biovet émettra les résultats d’analyse dans un délai de 1 à 2 jours ouvrables (après la réception des échantillons).

Ces analyses sont effectuées du lundi au vendredi.

Chacun de ces tests PCR sont également disponible individuellement. Pour demander ces analyses qui ne figure pas sur le formulaire, indiquer le test désiré dans l’anamnèse.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Références.

  1. Anonyme. Erysipelas. https://open.lib.umn.edu/swinedisease/chapter/erysipelas/
  2. Anonyme. Glaesserela parasuis. https://open.lib.umn.edu/swinedisease/chapter/haemophilus-parasuis/
  3. Anonyme. Pleuropneumonia due to Actinobacillus spp. https://open.lib.umn.edu/swinedisease/chapter/pleuropneumonia-due-to-actinobacillus-spp/
  4. Anonyme. Streptococcus suis. https://open.lib.umn.edu/swinedisease/chapter/streptococcus-suis/
  5. Giménez-Lirola LG,  Xiao CT, Zavala M,  Halbur PG, Opriessnig Improving ante mortem diagnosis of Erysipelothrix rhusiopathiae infection by use of oral fluids for bacterial, nucleic acid, and antibody detection. J Microbiol Methods. 2013 Feb 15;92(2):113-21.
  6. MacInnes JI, Desrosiers R. Agents of the “suis-ide diseases” of swine: Actinobacillus suis, Haemophilus parasuis, and Streptococcus suis. Can J Vet Res. 1999 Apr;63(2):83-9.
  7. Opriessnig T, Forde T, Shimoji Y. Erysipelothrix: Past, Present, and Future Directions in Vaccine Research. Front Vet Sci. 2020 Apr 15;7:174.
  8. Turni C, Pyke M,  Blackall JF Validation of a real-time PCR for Haemophilus parasuis. J Appl Microbiol. 2010 Apr;108(4):1323-31.