Biovet offre désormais un nouveau profil en PCR quantitative pour le diagnostic des avortements chez les bovins.

Chez les bovins, les avortements se produisent normalement à un taux relativement faible de l’ordre de 3 à 5%. Chez cette espèce, les causes d’avortement sont nombreuses et variées, de nature infectieuse et non infectieuse. Les causes infectieuses sont toutefois les plus nombreuses et les plus fréquentes. Parmi celles-ci, il faut citer en particulier :

  • des virus (BVD, IBR)
  • des bacteries (Trueperella pyogenes, Salmonella spp, Streptococcus spp, Campylobacter spp., Chlamydophila spp., Coxiella burnetii, Leptospira spp., Listeria monocytogenes, Ureaplasma diversum)
  • des protozoaires (Neospora caninum, Tritrichomonas fœtus)
  • des fungi (Aspergillus spp)

Vu la multiplicité des causes possibles d’avortement, les examens de laboratoire sont indispensables pour tenter d’en préciser la nature. Eu égard aux agents infectieux, la détection de plusieurs d’entre-eux au moyen des méthodes traditionnelles est longue et difficile. Au cours des dernières années, des méthodes moléculaires plus rapides et plus sensibles ont été développées en vue de remplacer les méthodes conventionnelles. Parmi celles-ci, il faut citer en particulier la PCR quantitative (qPCR). Ainsi des tests qPCR sont désormais disponibles pour de nombreux agents infectieux responsables d’avortements chez les bovins.

Biovet est fier d’annoncer la disponibilité d’un ensemble de tests qPCR permettant la détection de plusieurs agents infectieux responsables d’avortements chez les bovins.

Le profil complet comprend la detection :

  • des virus du BVD et de l’IBR
  • des bactéries Campylobacter spp., Chlamydophila spp., Coxiella burnetii, Leptospira spp. and Ureaplasma diversum
  • des protozoaires Neospora caninum and Tritrichomonas fœtus

Par ailleurs, nous offrons également un profil simplifié, comprenant la détection :

  • des virus du BVD et de l’IBR,
  • de Leptospira spp
  • de Neospora caninum

Les échantillons à soumettre sont des tissus foetaux (poumon, rein, cœur, contenu stomacal) et le placenta (placentome). Pour les fins de l’analyse, les tissus seront poolés au laboratoire.

Le temps nécessaire à l’ensemble des analyses est de 4 à 5 jours.

Par ailleurs, nous recommandons de compléter cet examen par un examen bactériologique de manière à détecter des bactéries telles que Trueperella pyogenes, Salmonella spp, Streptococcus spp ou Listeria monocytogenes.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires


Biovet offre maintenant un nouveau test qPCR duplex pour la détection simultanée des Circovirus porcins type 2 (PCV2) et type 3 (PCV3).

En 2016, un nouveau Circovirus (PCV3) a été mis en évidence aux USA dans des cas de Porcine Dermatitis and Nephropathy Syndrome (PDNS) et d’avortements chez des truies ainsi que d’inflammation histiolymphocytaire multisystémique chez des porcelets. Dans ces différents cas, aucun autre virus connu (notamment virus du SRRP et PCV2) n’a pu être mis en évidence.

Depuis, le PCV3 a été identifié dans de nombreux pays, notamment au Canada, en Chine et dans plusieurs pays européens. À ce jour, le rôle précis du PCV3 reste toutefois à démontrer.

Chez Biovet, nous offrons, depuis mai 2017, un PCR en temps réel (qPCR) permettant de détecter le PCV3. Ce test sera maintenant offert en duplex avec le PCV2.

Le nouveau duplex qPCR PCV2-PCV3 est désormais disponible et le test comprend également la quantification et le typage du PCV2 (2a, 2b, 2d).

Il sera réalisé une à deux fois par semaine.


Encore une fois, Biovet a su combler les attentes des participants lors de sa deuxième édition de La journée de formation continue pour les praticiens bovins qui avait lieu à Drummondville, le 19 avril dernier. En effet, la presque totalité des 25 vétérinaires présents nous ont rapporté avoir grandement apprécié les sujets traités par nos conférenciers. Ainsi, le Dr André Broes, le Dr Pierre Hébert et Christian Savard ont abordé, au cours de cette journée, différents aspects du diagnostic des maladies chez les bovins.


Des cas de mammites à répétition ?

Et si la cause se trouvait dans la litière ?

Plusieurs germes présents dans la litière peuvent être à l’origine de mammites dites environnementales. Il s’agit en particulier d’Escherichia coli, de Klebsiella pneumoniae et de Streptococcus uberis.

Lorsque des mammites causées par ces germes surviennent à répétition, des examens de la litière peuvent être utiles pour évaluer les caractéristiques microbiologiques de celle-ci.
Biovet vous offre un « Profil litière » consistant dans le dénombrement des germes suivants : les bactéries aérobies mésophiles totales, les Coliformes totaux et Escherichia coli, Klebsiella spp. Streptococcus spp. et Staphylococcus spp.

Délai : il faut compter entre 3-5 jours pour l’obtention des résultats.

Pour plus d’informations, consulter notre feuillet technique ou contactez-nous.


Biovet est heureuse de présenter ses Nouveaux guides pratiques et tarification.

Voici maintenant réunie toute l’information sur les différents tests disponibles: types d’échantillon, quantité, délai, incluant les prix.

De plus, il y a maintenant deux guides, un pour les animaux de compagnie et un autre pour les grands animaux (bovins, équins, ovins et caprins).

Ceux-ci entreront en vigueur le 1er mars prochain. Si vous ne les avez pas reçues, contactez le service à la clientèle.

Les guides pratiques (sans tarification) sont également disponibles sur notre site dans les sections Animaux de compagnie – équin et Animaux d’élevages.


Biovet est fière de lancer son Nouveau Guide pratique amélioré.

Cet outil vous facilitera la tâche dans votre démarche avec Biovet. Vous y trouverez des informations utiles, telles que, le type d’échantillon, la quantité requise pour le test et autres précautions à prendre, s’il y a lieu. Le délai pour la transmission des résultats y est également indiqué.

Parmi les ajouts à ce guide, en plus des analyses pour les animaux de compagnie, il couvre maintenant toutes les espèces : chevaux, porcs, volailles, bovins et autres ruminants.

Nous pensons que vous apprécierez ce nouveau guide et nous vous invitons à le télécharger à partir de notre site Internet, dans les sections Animaux de compagnie – Équin et Animaux d’élevage.

Nous sommes fiers d’être associés à votre pratique et, afin de mieux répondre à vos besoins, nous travaillons à améliorer continuellement notre service.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.

Rév. 2018-02-09


Biovet a récemment développé un test PCR multiplex en temps réel (qPCR) permettant de détecter et différencier les 4 espèces de Staphylocoques à coagulase négative (CNS) parmi les plus fréquentes soit S. chromogenes, S. epidermidis, S. simulans et S. xylosus.

Le test qPCR CNS constitue un outil complémentaire à la culture et susceptible de vous aider à améliorer le contrôle des infections mammaires en identifiant de manière plus précise les CNS.

Il sera réalisé sur demande soit directement à partir des échantillons de lait (comme pour la PCR Staph. aureus, etc.) soit à partir d’isolats obtenus après culture (dans ce cas, les coûts seront ajoutés à ceux de la culture).
Dans les deux cas de figure, le test sera effectué tous les jours ouvrables.

Par ailleurs, le test sera également offert en complément des tests PCR pour les principaux autres agents d’infection mammaire :

  • qPCR S. aureus + S. agalactiae + CNS
  • qPCR S. aureus + S. agalactiae + S. uberis + S. dysgalactiae + CNS
  • qPCR S. aureus + S. agalactiae + S. uberis + S. dysgalactiae + M. bovis + CNS

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.


Biovet est fier d’annoncer la mise à votre disposition de nouveaux tests PCR en temps réel (qPCR) permettant de détecter, différencier et quantifier les Rotavirus A, B et C.

Les Rotavirus sont des agents importants de diarrhée chez une multitude d’espèces, incluant le porc. Au moins 4 groupes de Rotavirus (A, B, C, H) ont été identifiés chez cette espèce. Leur importance varie selon l’âge des porcelets (figure 1).

Les Rotavirus A se retrouvent chez plusieurs espèces (incluant l’humain). Ils ont longtemps été considérés comme les plus importants chez le porc. Toutefois, il apparaît que les Rotavirus non-A, en particulier C, constituent une cause importante de diarrhée chez les porcelets, en particulier au cours de la première semaine de vie. À l’inverse, les Rotavirus A demeurent les plus fréquents après le sevrage. Les Rotavirus B sont beaucoup moins fréquents que les deux autres. Par ailleurs, les infections mixtes sont fréquentes, en particulier en post-sevrage.
Nous avons récemment développé des tests qPCR permettant de détecter, différencier et quantifier les Rotavirus porcins A, B et C.

Les échantillons à soumettre sont du contenu intestinal ou des matières fécales.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.


Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la mise à votre disposition d’un test PCR en temps réel permettant de différencier les souches sauvages du virus du SRRP des souches apparentées aux souches vaccinales MLV et ATP (BI).

Depuis lors, nous avons bonifié le test et celui-ci est désormais également en mesure d’identifier les souches apparentées à la souche vaccinale Fostera (Zoetis).

Le test se fait après avoir examiné au préalable les échantillons au moyen de la PCR de dépistage habituelle.

N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires.


Biovet est fière d’annoncer que son laboratoire de microbiologie agroalimentaire a obtenu une nouvelle certification du Conseil Canadien des Normes (CCN) conformément aux exigences CAN-P-1587 et CAN P 4E (ISO/CEI 17025:2005). Celle-ci concerne une méthode standardisée pour l’isolement et la culture du genre Salmonella Enteritidis dans les échantillons environnementaux d’origine avicole, laquelle est approuvée par l’ACIA.1

Biovet opère un laboratoire accrédité par l’ACIA et le CCN2 offrant une gamme complète de services d’analyses vétérinaires et agroalimentaires. Ses laboratoires sont ouverts 6 jours et fonctionnent 7 jours sur 7. De plus, elle dispose d’un service de cueillette efficace qui assure le transport des échantillons au Québec dans les plus brefs délais et ce, même en région.

Pour plus d’information, contactez-nous.

1 ACIA : Agence canadienne d’inspection des aliments
2 Voir porté de notre accréditation sur notre site, dans la section agroalimentaire.